René Gough : Monsieur Surf chez ENED

Cet article existe aussi en : Espagnol Anglais

Les cours de surf de René Gough sont des moments très attendus pour les enfants d’ENED. D’origine dominicaine, René Gough a grandi à Boca Chica. Il a été initié au surf à l’âge de douze ans par son père. Comme il a toujours habité près de la plage, il a pu progresser facilement et a commencé à participer à des compétitions de surf. Un grand accomplissement personnel. Dès qu’il en a eu la possibilité, René Gough est devenu sauveteur et moniteur de surf certifié. Puis il a développé avec sa femme un business de sports nautiques pour augmenter la visibilité et la reconnaissance de ce sport en République dominicaine. Interview.

Gough

René Gough

René, comment es-tu entré en contact avec ENED ?
J’ai appris l’existence de la fondation par un ami sur la plage. Tous les surfers que je connais souhaiteraient avoir commencé plus tôt, donc je crois en l’intérêt et en l’importance d’initier les plus jeunes. J’aime enseigner le surf à des personnes de tout âge, mais surtout aux enfants et aux adolescents. Cela leur permet d’apprendre à aimer et à respecter la mer, et à se respecter eux-mêmes. À moi, cela me permet de rendre un peu de ce qui m’a été donné à travers ce sport fantastique.

Peux-tu parler un peu des cours que tu leur donnes ?
Les cours ont lieu une fois par mois et comprennent deux sessions de deux heures avec six participants. Nous commençons par une simulation des mouvements sur la plage, avant d’aller dans l’eau. Les enfants sont séparés en deux groupes, avec un instructeur (c’est-à-dire moi) et un ou deux assistants, en fonction des conditions maritimes. Nous avons débuté les cours il y a un peu plus d’une année.

Quelle impression te font les enfants ENED ?
Eh bien, avec seulement une leçon par mois, je trouve qu’ils progressent bien. Ils disent que c’est le cours qu’ils attendent avec le plus d’impatience. Ils n’ont jamais envie que la leçon finisse ! Le surf est une école de vie : il ne leur enseigne pas seulement à aimer et à prendre soin de l’océan, il leur permet aussi de partager des moments de convivialité et d’apprendre à rester concentré, discipliné et conscient de soi. Etant donné leur histoire, c’est d’autant plus important.

Texte : Francesca Sacco

Yon et l’instructeur de surf Bayo

PhilippeRené Gough : Monsieur Surf chez ENED

Related Posts

ENED Théâtre

ENED’s got Talent !

Florence est prof de théâtre. Elle a été surprise par le talent des Eneditos lorsqu’elle est venue partager sa passion avec eux. Et nous livre ici son témoignage.

en savoir plus...
Le Eneditos aident la communauté

Au service de la communauté

L’une des grandes ambitions d’ENED consiste à s’ouvrir à la communauté dans laquelle elle s’inscrit, afin de développer des partenariats et de s’imposer comme un acteur local à part entière, susceptible de susciter l’adhésion du voisinage, voire sa coopération.

en savoir plus...
Jaclyn Krieg

« ENED est entre de bonnes mains »

Fraîchement rentrée de République dominicaine, Jaclyn a eu la gentillesse de passer chez moi pour me raconter son dernier séjour de deux mois à Boca Chica. Elle arrive, souriante comme à son habitude, par un jour très enneigé. Les nouvelles sont bonnes : l’équipe sur place est motivée et le nombre de jeunes pris en charge

en savoir plus...